Accueil Economie Energie & Mines Le Cap-Vert va passer à 100% d’énergies renouvelables en 2025

Le Cap-Vert va passer à 100% d’énergies renouvelables en 2025

6 min de lecture

Tout en faisant un geste à l’endroit de l’environnement, les îles du Cap-Vert veulent miser sur le vent et le soleil pour réduire leur facture énergétique. Dans le cadre de son programme «Énergie durable pour tous», ce pays s’est engagé à obtenir 100% de son électricité à partir de ressources renouvelables à l’horizon 2025.

Énergie, la dose capverdienne

Le Cap-Vert, petit archipel insulaire situé au large de la côte nord-ouest de l’Afrique à environ 600 km à l’ouest du Sénégal, s’est fixé comme objectif ambitieux de ne tourner plus que sur les énergies renouvelables.

En effet, alors que la majeure partie de son électricité est produite par des groupes électrogènes, le Cap-Vert a commencé par diversifier son portefeuille énergétique.

Puisque selon les estimations, entre 2015 et 2020, les îles doubleront presque la consommation annuelle d’électricité à 670 GWh, contre 360 ​​GWh actuellement. Mais la situation est telle que, sur ces territoires, même si presque tous les 550 000 habitants ont accès à l’électricité, environ un tiers compte encore sur le bois de chauffage et le charbon de bois pour cuisiner. Le Cap-Vert n’envie néanmoins pas le reste du continent.Related image

En réalité, la consommation d’électricité par habitant sur ces îles qui est de 727 kWh par personne par an, est nettement supérieure à la moyenne des pays de l’Afrique subsaharienne, située à 488 kWh par personne par an. Toutefois, les prix de l’électricité y sont élevés.

Désormais, grâce à de nouvelles technologies et à des pratiques commerciales innovantes, le Cap-Vert peut atteindre son objectif d’énergie 100% renouvelable de manière rentable.

Ambitieux

Le Cap-Vert vise loin. Avec des technologies de pointe et des pratiques commerciales innovantes, cet État peut atteindre son objectif d’énergie 100% renouvelable selon les experts. Et ce, d’une manière rentable et équitable.

Récemment, une équipe de recherche a suggéré qu’un système basé sur le stockage solaire, éolien et énergétique pourrait répondre à leurs objectifs du Cap-Vert. Selon les chercheurs, ces îles ont un large éventail d’options pour y arriver. Le Cap-Vert, dépourvu de grandes ressources hydroélectriques, pourrait être unique dans la réalisation de l’énergie 100% renouvelable avec un mélange de ressources diverses.

Diversité

Comme ses voisins africains, le Cap-Vert dispose d’une variété de ressources et de technologies. « Le pays possède des ressources éoliennes comme le Maroc, le potentiel solaire du Sahel, des ressources géothermiques comme le Kenya et une énergie marine comparable à celle de nombreux pays côtiers. Les alizés du nord-est du Cap-Vert sont considérés comme excellents pour la production d’énergie éolienne » estime Erik Nordman, enseignant chercheur à l’Université de Grand Valley State.

Et si selon ce dernier, un parc éolien nécessite généralement des vitesses de vent d’au moins 6,4 m/s à 50 m du sol, les vitesses moyennes annuelles du vent au Cap-Vert dépassent 9,0 m/s dans le parc éolien.

En plus, déjà trois des îles, y compris les deux plus peuplées, produisent environ 25% de leur électricité à partir d’énergies éoliennes.

Il faut rappeler que le Cap-Vert a déjà connu un énorme succès en intégrant l’énergie éolienne et solaire dans son système énergétique. En adoptant des technologies de pointe et des pratiques commerciales innovantes, son rêve sera à portée de main.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Afrotribune
Charger plus dans Energie & Mines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *