Accueil Afrique central Cameroun Kelly Kamen, 29 ans, la Camerounaise qui réinvente le cosmétique

Kelly Kamen, 29 ans, la Camerounaise qui réinvente le cosmétique

3 min de lecture

Kelly Kamen à 29 ans joue déjà dans la cours des grands. Fondatrice en décembre 2015 de Mia kosmetics, Kelly Kamen a eu le courage de se lancer dans un secteur extrêmement concurrentiel avec les acteurs aux moyens colossaux.

Nantie d’un diplôme de BAC+ 5 ans en Ingénierie cosmétique, la Camerounaise a une expérience dans le domaine où elle a travaillé pendant deux ans en assurance qualité cosmétique et pharmaceutique.

Pour lancer son entreprise, le travail en amont a été de longue haleine. « J’avais ce projet depuis 10 ans et j’ai orienté mes études en fonction. L’idée était d’aller un peu plus loin que simplement de sous-traiter les produit. Je voulais vraiment savoir ce qui se passait derrière un packaging et comprendre l’ensemble de la chaîne de fabrication » affirme-t-elle, avant de décider finalement de se lancer dans des produits de soins pour la peau.

« L’idée était d’avoir une marque disponible en parapharmacie et pouvoir concurrencer des géants comme Bioderman ou Avene sur le long terme » explique l’’entrepreneure.

Depuis, Kelly Kamen et son équipe ont travaillé sur des produits sains, hypoallergéniques, avec des actifs typiquement africains. « Nous avons travaillé sur des huiles ancestrales : l’huile de palmiste, très connu au Cameroun et qu’on appelle le manianga, l’huile de marula, très utilisée en Afrique du Sud et l’huile de moringa, plébiscitée au Sénégal », ajoute-t-elle.

Avec des packagings inspirés des tissus-pagnes wax, les produits de Kelly Kamen ont tout pour ressembler aux Africains. Sa marque est aujourd’hui commercialisée à Douala et Yaoundé avec près de 30 points de vente. Actuellement, la startup pense travailler avec des parfumeries pour élargir le spectre de distribution.

Kelly Kamen s’affiche comme une jeune femme qui n’a pas peur de l’avenir. En acte, elle prouve au quotidien qu’elle a foi au Cameroun et en l’Afrique.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Afrotribune
Charger plus dans Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *