Accueil Afrique de l'ouest Burkina Faso Afrique de l’Ouest: la plus grande centrale solaire aura 129600 panneaux

Afrique de l’Ouest: la plus grande centrale solaire aura 129600 panneaux

4 min de lecture

Le Burkina Faso dispose désormais de la plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Ouest. L’infrastructure devrait permettre au pays de combler son déficit énergétique.

C’est à Zagtouli au Burkina Faso à plus de vingt kilomètres de Ouagadougou qu’a été construite la plus grande centrale solaire de la sous-région ouest-africaine. La centrale est construite sur une surface de 55 hectares. Elle est constituée de 129600 panneaux qui produisent chacun 260 watts. L’infrastructure dispose d’une capacité énergétique de 33 mégawatts. Depuis la fin des travaux, la centrale a été mise en phase d’essai avec une production de 14 mégawatts. Selon Stéphane Nosserau qui a supervisé les travaux de construction, la centrale solaire devrait sous réserve du niveau d’ensoleillement atteindre durant le mois de décembre une production de 33 Mégawatts.

Le ministère en charge de l’Énergie a annoncé que la nouvelle infrastructure va contribuer à l’augmentation de la production de la Société nationale d’électrification (Sonabel). L’apport énergétique de la centrale est estimé à « 56 gigawatts, soit 5 % de la production actuelle, issue des centrales à fioul ». Le Burkina Faso a toujours importé de l’énergie de la Côte d’Ivoire et du Ghana. Depuis quelques années, le pays exporte près de 30% de son électricité chez les deux pays. Désormais il va diminuer sa demande auprès de ces États voisins.

Réduction des coûts

La centrale solaire de Zagtouli a été financée par l’Agence française de développement et l’Union européenne. Les deux institutions ont participé à la réalisation des travaux avec respectivement 22,5 millions d’euros et 25 millions d’euros. Pour Daniel Sermé, « Zagtouli va contribuer à la réduction des coûts de kilowatt pour les populations ». Alors que l’électricité produite par les centrales thermiques coûte 145 francs CFA par kilowatt/heure, celle produite par la centrale solaire reviendrait aux populations à 45 francs CFA le kilowatt/heure. « Cette centrale pilote va permettre aussi à la Sonabel d’avoir de l’expertise en terme de technologie solaire photovoltaïque, de créer des emplois et de jeter les bases pour aller vers les énergies renouvelables, avec une source de production fiable », précise Daniel Sermé.

Selon les autorités burkinabés, d’autres centrales solaires seront construites, notamment à Koudougou (20 MW) et à Kaya (10 MW). Elles permettront de renforcer l’indépendance énergétique du pays. Il faut préciser que de nombreux Burkinabés n’ont toujours pas accès à l’électricité. Les autorités envisagent avec du solaire couvrir 30% de ce besoin au plus tard en 2030.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Afrotribune
Charger plus dans Burkina Faso
Les commentaires ont été désactivés.