Accueil Afrique de l'ouest Mali Doctix: la startup e-santé qui facilite les consultations au Mali

Doctix: la startup e-santé qui facilite les consultations au Mali

8 min de lecture

Au Mali, les médecins deviennent de plus en plus accessibles. Depuis bientôt deux ans, Doctix propose aux patients de choisir leurs médecins et de prendre rendez-vous. Il s’agit en effet d’une plateforme disponible en ligne et qui répertorie des médecins maliens. Les patients ont donc la latitude de choisir leur médecin. Celui qui est auteur de cette initiative est un jeune entrepreneur. Il s’appelle Tidiane Ball. Médecin de formation, spécialisé en informatique médicale, il a décidé de lancer en mars 2016 sa startup Doctix. « Les patients perdaient trop de temps durant leur rendez-vous. Pour moi il n’était inadmissible que cela continue ainsi », avait-il constaté.

Pour lancer Doctix, Tidiane Ball a mobilisé des fonds. Il a également bénéficié d’une subvention de l’USADF (US African development foundation). Le jeune entrepreneur a eu 25 000 dollars américains pour lancer sa plateforme en ligne. Doctix a depuis été bien accueilli par la population. « J’ai déjà eu recours à la plateforme santé. J’ai pris un rendez-vous avec mon docteur et tout s’est bien passé pour la suite de mon traitement », témoigne un patient bamakois.

Une plateforme en réussite

<blockquote class=”twitter-tweet” data-lang=”en-gb”><p lang=”fr” dir=”ltr”><a href=”https://twitter.com/hashtag/Doctix?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Doctix</a>, aujourd&#39;hui cest 104 médecins repartis comme suit: cc <a href=”https://twitter.com/invest_mali?ref_src=twsrc%5Etfw”>@invest_mali</a> <a href=”https://twitter.com/USADF?ref_src=twsrc%5Etfw”>@USADF</a> <a href=”https://twitter.com/USAIDMali?ref_src=twsrc%5Etfw”>@USAIDMali</a> <a href=”https://twitter.com/africanews?ref_src=twsrc%5Etfw”>@africanews</a> <a href=”https://twitter.com/Bondinnov?ref_src=twsrc%5Etfw”>@Bondinnov</a> <a href=”https://twitter.com/fyouzan?ref_src=twsrc%5Etfw”>@fyouzan</a> <a href=”https://twitter.com/Fatittystar?ref_src=twsrc%5Etfw”>@Fatittystar</a> <a href=”https://twitter.com/hashtag/esante?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#esante</a> <a href=”https://twitter.com/hashtag/eHealth?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#eHealth</a> <a href=”https://t.co/of4CA94LQ6″>pic.twitter.com/of4CA94LQ6</a></p>&mdash; Doctix (@Doctix1) <a href=”https://twitter.com/Doctix1/status/932719456463269888?ref_src=twsrc%5Etfw”>20 November 2017</a></blockquote>
<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

Dans son fonctionnement, Doctix nécessite que les patients se servent de smartphone ou de leur ordinateur. Lorsqu’ils se connectent sur le www.doctix.net ils sont guidés par des informations disponibles sur le site. Les patients peuvent ainsi choisir leurs médecins en fonction de sa spécialité. Doctix met surtout à leur disposition des informations sur les médecins. On peut y retrouver leur parcours, leurs horaires de disponibilité et leurs tarifs de consultations. Mais on peut également lire sur Doctix des témoignages de patients. La plupart confirment l’utilité de la plateforme et la qualité des soins ou traitements reçus auprès des médecins. Pour prendre rendez-vous, le patient fournit le motif de sa consultation et l’envoie à son médecin. Ce dernier peut à son tour confirmer le rendez-vous en fonction de sa disponibilité.

Depuis son lancement, Doctix permet à plusieurs médecins de mieux organiser leur consultation. « La plateforme nous est vraiment utile. Jusqu’à 2016 nombreux d’entre nous avaient du mal à organiser leur planning de consultation » confirme un médecin généraliste. À ce jour, plus d’une quarantaine de médecins sont inscrits sur la plateforme et une trentaine de cliniques sont en partenariat avec Doctix. En contrepartie de son apport au monde médical, Doctix perçoit 10 % sur les frais de consultation de chaque médecin. « Nous avons embauché des personnes qui gèrent le site. Nous espérons tisser d’autre partenariat et enregistrer plus de prise de rendez-vous sur Doctix », explique le responsable de la startup.

À 32 ans, Tidiane Ball bénéficiaire du programme Mandela Washington Fellowship avait déjà fondé il y a près de dix ans le premier site d’informations médicales et annuaire des professionnels de la santé du Mali (malisante.net). Fin entrepreneur, il a aussi participé à la fondation en 2015 à Bamako d’un incubateur de startup appelé DoniLab. Tidiane Ball est surtout lauréat du prix Fund of Internet Research and Education (Fire) et du prix de la mobilité internationale.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Emmanuel Vitus
Charger plus dans Mali
Les commentaires ont été désactivés.